Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2015

Pyrénées Orientales : 4 sites géologiques reconnus en Cerdagne

 En 2013 eut lieu le recensement des divers sites géologiques de France. Dans les Pyrénées Orientales, la région de la Cerdagne a vu les zones de basse Cerdagne et le chaos de Targassonne être ainsi reconnues. Une reconnaissance qui permettra que ces zones soient prises en compte lors de futurs projets d'aménagement voire intéressent l'industrie du cinéma à la recherche de cadres naturels et inédits (voir tournages de films et patrimoine )

plateau cerdan 66.PNG   Perché à 1200m d'altitude, le plateau Cerdan est atypique : situé entre les massifs du Puigmal, du cali-Moixero et du Campcardos, à sa vue s'étalent de nombreux villages ruraux, comme si on était dans la plaine du Roussillon... Chacun peut profiter des paysages de Cerdagne et de leur diversité, que ce soient les gorges du Sègre, bocage, vastes forêts, landes et replats d'altitude.

 Et le visiteur, touriste ou régional de l'étape, sera étonné par le terrain minéral qui s'y trouve : chaos granitique, filons de marbres ou encore plaques de schistes sont ici à portée de main et de vue et témoignent de l'histoire géologique du massif. Un spectacle naturel de roches... Avec sa biodiversité et ses sources d'eaux chaudes.

 Cette Cerdagne exceptionnelle a vu son intérêt patrimonial seulement reconnu récemment , entre 2008 et 2013 quand la DREAL, le bureau de recherches Géologiques et minières et qu'un réseau de géologues bénévoles en ont fait l'inventaire en Languedoc-Roussillon.

 

21:45 Publié dans Nature/Environnement | Lien permanent

01/03/2015

le bois dans tous ses états du côté des Albères dans le 66

 les Albères, cette montagne limitrophe entre l'Espagne et l'Espagne, étaient au centre d'un exposé à la casa Albera d'Argeles en Roussillon. Un atelier y était proposé aux tous petits et aux grands pour faire dcouvrir les grandes richesses du bois de l'Albera (la montagen Albère) et ses utilisation autrefois. C'est peut-être différent du bois ipé très prisé aujourd'hui mais ce bois fait partie du patrimoine historique des PO;

  On y aprenait par exemple qu'aux XVIIIe et XIXe siècles, le bois était utilisé par des sabotiers ; que le chataignier était aussi appelé « arbre à pain » au Moyen âge : « au MA il existait le droit de glander c'est à dire d'amener ses cochons dans les sous-bois pour manger des glands ».

 Les Albères étaient utilisées pour nourrir les bêtes ou fabriquer des objets : « les faînes du hêtre servent à faire de l'huile pour les lampes à huile, le hêtre sert à fabriquer les sabots ; la bruyère était utilisée aussi pour fabriquer les pipes à fumer ; le chêne servait à faire les barques catalanes » etc.

 

Tout ce bois était largement prisé des hommes de l'Albera, des bûcherons, sabotiers, tonneliers.

18:36 | Lien permanent