Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2016

La voie verte Foix-St Girons fait des émules

 

Les travaux sur le troisième tronçon de la voie verte reliant La Bastide de Sérou à l’ancienne gare de Rimont ont repris; 12km visant à finaliser la dernière étape de réhabilitation de cette ancienne voie ferrée reliant Foix à St Girons.

Au final 42 kilomètres de voie classée 4e catégorie accessible en toute sécurité aux piétons, aux cavaliers, aux cyclistes et aux calèches.

La genèse de ce projet porté par l’assemblée départementale remonte aux années 2006 et à l’installation de la fibre optique et du haut débit dans le Séronais.

A cette époque la trancheuse enfouit les câbles le long de l’ancienne voie ferrée reliant Vernajoul à St Girons et les élus ont alors l’idée de profiter de ces travaux de génie civil pour l’aménager et l’ouvrir au tourisme.

Depuis, les tronçons Vernajoul-La Bastide puis Rimont-St Girons ont été inaugurés et cet été les travaux entre Rimont et La Bastide devraient permettre l’achèvement de cette dernière portion, véritable trait d’union entre le Pays de Foix et le Couserans.

VOIE-verte-ariege.JPG



Ce chantier consiste à la mise en sécurité et la restauration d’ouvrages et tunnels, la pose de chicane entonnoir spécialement conçue pour ce projet, de panneaux de signalisation et de barrières amovibles, l’aménagement de croisements routiers et la réalisation d’une aire de service pour un coût de 1,3M€ (financés à 50% par l’Europe et le Conseil régional). Au total c’est un linéaire de 42km pour un investissement de 4M€.

«Nous avons multiplié les réunions avec les riverains pour qu’ils se réapproprient cette voie ferrée abandonnée et nous avons signé des conventions de passage avec les agriculteurs pour qu’ils puissent l’emprunter afin d’accéder à leurs parcelles […]

C’est un véritable espace partagé
» le chargé de mission au conseil général de l’Ariège en charge de ce projet qui accueillait ce matin les responsables des voies vertes du Pays des Pyrénées Cathares et de l’Aude.

 

18:06 | Lien permanent